Lignes directrices sur le trouble lié à l'utilisation du cannabis chez les personnes âgées

Il existe peu de données probantes au sujet des bienfaits et des effets nocifs potentiels de l'utilisation du cannabis, en particulier chez les personnes âgées qui sont souvent confrontées à des circonstances physiques et socioéconomiques uniques qui peuvent influencer leur réponse au cannabis. Les changements physiologiques qui affectent le sommeil, la mobilité, l'alimentation, l'activité physique et la qualité de vie globale, de même que les problèmes comme la polypharmacie et le déclin cognitif constituent tous des facteurs qui peuvent influencer les effets du cannabis et la réponse à la consommation de cette substance dans cette population.

Les personnes âgées présentent une prévalence d'utilisation au cours de leur vie et au cours de la dernière année plus élevée que celle de toutes les générations qui les ont précédées (Simoni-Wastila et Yang, 2006). L'exposition accrue à vie, jumelée à la légalisation récente de l'utilisation du cannabis à des fins non médicales au Canada et l'augmentation de l'intérêt du public qui s'en est suivie, a obligé les professionnels de la santé à prendre connaissance des plus récents travaux de recherche sur l'utilisation du cannabis à des fins médicales ou non médicales.

L'objectif de nos lignes directrices cliniques est de fournir une orientation aux cliniciens pour prévenir le développement d'un trouble lié à l'utilisation du cannabis (TUC) et évaluer et traiter de façon optimale les personnes âgées ayant développé un trouble de ce type.