Consommation de substances et dépendance

L'abus de substances et la dépendance chez les personnes âgées constitue un enjeu de plus en plus fréquent, mais qui reste négligé. Puisque de nombreuses personnes âgées suivent parfois un régime compliqué comprenant plusieurs médicaments sur ordonnance chaque jour, l'abus de substances est fréquent.

En raison des changements physiologiques, les personnes âgées sont beaucoup plus vulnérables aux effets négatifs de la consommation et de l'abus de substances. L'alcool, le cannabis et les médicaments fréquemment donnés aux personnes âgées pour prendre en charge la douleur, l'anxiété, le manque de sommeil et la dépression peuvent avoir des effets négatifs sur la cognition, les émotions et la santé physique des personnes âgées.

L'abus de substances, la dépendance et la toxicomanie chez les personnes âgées sont souvent associés à d'autres maladies mentales comme la dépression et le trouble d'anxiété généralisée, et peuvent être déclenchés par les problèmes psychosociaux souvent vécus par les personnes âgées, comme la solitude, le deuil et la présence d'une maladie ou d'une invalidité chronique.

Au cours de l'été 2017, la CCSMPA a entrepris un projet d'une durée de trois ans visant à diriger et à favoriser l'élaboration de lignes directrices cliniques et d'outils axés sur la collectivité pour aborder la consommation d'alcool, de cannabis, de benzodiazépines et d'opioïdes chez les personnes âgées. Les lignes directrices découlant de ce projet seront publiées en 2019 et les outils axés sur la collectivité seront terminés en 2019-2020.